BIOGRAPHIE EXPRESS

Willy Lespagnol, un artiste conceptuel, en perpétuelle recherche exploratoire.

Willy Lespagnol est né à Alençon, en France. Il vit en Normandie et travaille entre Paris et Alençon.

Tour à tour artiste, concepteur numérique (www.weliveart.com), réalisateur de projets collaboratifs, Willy Lespagnol construit une démarche qui se réclame du plurimédia en mêlant notamment la peinture, le son (Steamboatwild), la vidéo, le graphisme ( #Wallrz) et l’ingénierie numérique. Son attention se porte particulièrement sur la place de l’humain dans son environnement naturel et virtuel. Il conduit également une réflexion sur la représentation de la figure féminine dans l’imagerie et les interaction sociales de la photographie de mode (#feminamicon).

dsc01677
Le STEAMBOATWILD

Après avoir étudié le piano classique et l’harmonie mélodique dans sa ville natale Alençon, les Beaux-Arts au Mans puis le design graphique à Paris, Willy Lespagnol expérimente d’abord principalement le son. Il en vient progressivement à développer une méthodologie de création dite transmédia (cf. T.A.A.L.). Il confie : « J’éprouve le fort besoin de passer d’un système à un autre, pour ne pas m’enfermer. C’est un acte salvateur pour prendre du recul sur mon travail mais aussi et surtout pour faire respirer la créativité. »

DSC07726
Préparation d’un atelier collaboratif pour We Live Art.

Pour l’artiste, « la musique c’est quelque chose de viscéral, elle m’accompagne depuis ma plus tendre enfance, je ne l’ai jamais quitté! », la peinture et la photographie sont pour lui autant « de pistes et de mondes à parcourir jusqu’à l’infini ». Sur son travail pictural il affirme: « Être artiste peintre c’est aller explorer l’inconnu et révéler quelque chose qui existait déjà mais qu’on ne pouvait discerner, c’est ce phénomène exploratoire que l’on retrouve dans l’improvisation musicale et la création électroacoustique ».

Effectivement, la création de Willy Lespagnol utilise les techniques de l’improvisation comme processus principal. Pour lui « ce sont les interactions entre les médias qui nourrissent la créativité ». Par ailleurs, « il m’apparaît plus facile de faire de la peinture en étant d’abord musicien, tout est une question de rythme, de vide, de plein, d’espace et de temps», explique t-il (avec un sourire amusé) et d’ajouter : « Ce qui m’importe, comme le disait Pablo Picasso, c’est de ne pas me laisser attraper par le piège du style. »

L’ancrage de son travail dans la représentation de la figure féminine, c’est le propos de son projet #feminamicon qui insiste sur les notions de contrastes (abstraction/figuration) d’improvisation et de rythme. Il explique, « avec ce thème, je veux rendre hommage aux femmes, celles que l’on méprise trop souvent. Je suis particulièrement touché lorsque malgré des difficultés intarissables elle démontrent une solidité incroyable ».

170810_FEMINAMICON30_80x80cm_©WLESPAGNOL
FEMINAM ICON n°41, Technique mixte sur toile (80x80cm)

L’art de Willy Lespagnol est protéiforme. C’est à la foi un axe de recherche en peinture, en photographie mais aussi en vidéo et en son. L’ensemble est relié par l’expérimentation du transmédia. A cet effet il a imaginé et aménagé un atelier de création, un lieu unique qu’il a baptisé T.A.A.L. (Transmédia Action Art Laboratory). Le paradigme proposé étant la traversée expérimentale de plusieurs média d’expressivité. Avec cet outil évolutif, il explore les interactions et les mécanismes de la pensée intuitive, par l’improvisation.

Willy Lespagnol a réalisé plusieurs expositions FEMINAM ICON en Normandie depuis 2015 et il poursuit depuis son action artistique sur ce thème.

Elsa-Lilly PWONG (Critique d’Art Indépendante) -05 Octobre 2018-

Les derniers projets collaboratifs :

-Jeu Vidéo « Toward the Monoltith » (co-création et co-réalisation d’un jeu vidéo avec une équipe pluridisciplinaire, Jan. 2019) avec entre-autre l’artiste Cyriaque Loiseau, 

-WallPainting « Space-Time » (co-création et co-réalisation d’un peinture tri-dimensionnelle monumentale pour le compte du CD61, Nov. 2018) avec l’artiste plasticien Alexandre Marnat-Lefranc,

-Projet L’AUTRE ET MOI (co-création et co-réalisation graphique avec exposition en milieu carcéral, financement MINISTERE DE LA JUSTICE et PREFECTURE DE L’ORNE) avec la compagnie PLAY et le comédien Jean-Louis Vélot en 2017,Portfolio (Extrait):

ARTECH61 (co-création et co-réalisation autour de l’art, de l’évènementiel et des entreprises du numérique, financement CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’ORNE, WE LIVE ART) avec STARTECH61 et la galerie PAS DANS LA DENTELLE représentée par Marion Turquet en 2017 et 2018;

THE MC2 RADIO PROJECT (co-création et co-réalisation musicale en milieu carcéral, financement DRAC et MINISTERE DE LA JUSTICE) avec LA LUCIOLE (Scène de musiques actuelles) en 2015;

startech61school (co-création et co-réalisation d’un projet artistique pédagogique expérimental utilisant l’action artistique, les méthodologies de la créativité et le numérique), financement Région Normandie, fonds A2i, Conseil Départemental de l’Orne, sous la coordination de Line Briard (circa 2015-2018), portfolio (extraits):